Passez d'un monde à l'autre par Amour pour l'Eau
Passez d'un monde à l'autre par Amour pour l'Eau

L'eau de pluie est-elle potable?

 

La période de pluie est souvent caractérisée par le stockage et l'utilisation de l'eau de pluie pour des besoins usuels. Cependant, l'eau de pluie est-elle potable?

 

Il est indéniable que l'eau de pluie est une ressource alternative intéressante pour les collectivités comme pour les particuliers. Mais, les eaux de pluie se caractérisent par une grande variabilité de leur qualité microbiologique et physico-chimique car elles sont très sensibles au contexte environnemental local (matériaux de toitures, proximité d'activités polluantes, incinération d'ordures ménagères, circulation automobile). Elle s'est chargée de ces polluants (polluants atmosphériques, moisissures, produits de lessivage des toitures, déjections d'oiseaux ...) soit dans l'air, soit en ruisselant sur les toits.

 

L'eau de pluie n'est donc pas considérée comme une eau potable, propre à la consommation humaine.

 

L'utilisation de l'eau potable est obligatoire pour les usages alimentaires et ceux concernant l'hygiène corporelle ou le lavage du linge en contact direct avec le corps.

 

La réglementation limite l'usage de l'eau de pluie à l'alimentation des chasses d'eau, au lavage des sols et, à titre expérimental et sous certaines conditions, pour laver le linge. En France, la Direction Générale de la Santé précise que "L'eau de pluie présente une contamination microbiologique et chimique supérieure aux limites de qualité retenues pour l'eau potable.."

En soi, l’eau de pluie « naturelle » est une eau distillée (évaporée puis recondensée), donc potable, mais sans sels minéraux ni oligo-éléments nécessaires pour le corps humain.Elle est donc parfaite pour le lave-linge ou le fer à répasser car elle ne contient pas calcaire.

 

 

Sur terre, il n'y pas tant de ressource d'eau importante directement utilisable pour le genre humain. L'eau forme 50 à 60% du poids de notre corps et joue un rôle dans tous les procédés vitaux de notre corps: il permet la digestion, l'élaboration de la nourriture et l'élimination des déchets. Chaque jour, nous buvons de l'eau ou mangeons de la nourriture aqueuse pour compléter le niveau de notre réserve métabolique.

Mais, de quoi est faite l'eau que nous buvons? Pouvons-nous avoir confiance en l'eau du robinet ou est-il préférable d'acheter l'eau en bouteille? Parmi les différentes marques, quel sont celles que nous devrions choisir ?

 

Ici et sur les pages relatives, vous trouverez toutes les réponses à ces questions.

 

Quel est la composition de l'eau que nous buvons?

 

La formule de l'eau est H2O, deux atomes d'hydrogène et un atome d'oxygène, mais seule l'eau distillée a cette structure. L'eau de pluie, la neige, et la glace sont presque similaire à l'eau distillée. L'eau présente dans la nature contient, même s'ils sont à l'état de trace, des minéraux très importants pour notre santé: sels et oligoéléments dissous durant son chemin vers le sol ou son écoulement sur les cours d'eau rocheux.

Si vous désirez avoir plus d'informations sur les risques sur la santé de la consommation d'eau déminéralisée,

 

Sels minéraux et oligoéléments

 

Calcium (Ca)

 

Le calcium est l'un des éléments les plus communs sur terre. Il est essentiel pour notre corps pour la formation des dents et des os, la coagulation du sang et pour le bon fonctionnement du système nerveux. Les ions calcium sont présents dans tous les points d'eau, l'eau potable. Les effets sur la santé causés par une eau dure, très riche en calcium et en magnésium, sont inconnus. Un excès en calcium peut altérer le goût de l'eau ou causer des problèmes d'entartrage dans les tuyaux et les équipements ménagers. Si vous utilisez une unité pour la réduction de la teneur en ions calcium et magnésium dissous dans l'eau (adoucisseur), il est important que la teneur en calcium ne descende jamais en dessous de 20 mg/l. L'Organisation Mondiale de la Santé a recommandé une consommation journalière minimale en calcium d'environ 700 mg. La consommation d'une eau pauvre en calcium est considérée dangereuse pour la santé à cause du risque des maladies coronaires.

 

Magnésium (Mg)

Le magnésium est, avec le sodium et le calcium, parmi les cations les plus fréquemment trouvés dans l'eau potable. Chez les hommes, le magnésium est important pour les fonctions métaboliques et pour les activités musculaire et nerveuse. La consommation journalière recommandée est de 150-500 mg.

Sodium (Na)

Le sodium est un élément très répandu sur terre et dans la biosphère, même si dans la nature, il n'est presque jamais sous sa forme pure, mais principalement sous forme de sel (NaCl). Notre corps contient une moyenne de 100 g de sodium qui est un régulateur métabolique important pour les stimulations nerveuse et musculaire. La consommation journalière de chlorure de sodium est de 20 mg. Dû à notre régime très riche en sel, il est recommandé de boire de l'eau avec une teneur en sodium inférieure à 20 mg/l, particulièrement pour les personnes ayant de l'hypertension et pour les enfants. La consommation en sel dans les pays industrialisés est considérer plus élevée que les niveaux recommandés (environ 3.9 g/jour en moyenne). En buvant 2 litres d'eau contenant 20 mg/l de sodium, vous atteignez 40 mg, qui est environ 5% de la prise totale. Pour réduire la consommation journalière en sodium, il serait plus logique de changer votre nutrition: c'est-à-dire de manger seulement le sel entier de mer, plus équilibré et riche en sels minéraux, et éviter la nourriture pré-préparée, toujours riche en sel fin.

 

Chrome (Cr)

Le chrome est un oligoélément important pour notre organisme, à condition que certaines concentrations ne soient pas trop importantes et que l'élément ne soit pas trouvé en sous forme toxique ou cancérigène (toujours dû à une pollution industrielle). Actuellement, il n'y a pas de recommandation sur la consommation.

 

Cuivre (Cu)

Le cuivre est un élément essentiel pour notre santé, mais il est toxique à concentration élevée. Une consommation journalière de 1.2 mg est recommandée. La pollution au cuivre dans l'eau peut provenir de la corrosion de tuyaux en cuivre par une eau acide.

 

Fer (Fe)

Une alimentation riche en fer est très importante, particulièrement pour les enfants et les jeunes femmes. La consommation journalière recommandée est de 10 mg. Le fer est généralement présent en faible quantité dans l'eau potable. L'OMS recommande un maximum de 0.3 mg/l, et l'Union Européenne 0.2 mg/l. Une possible augmentation (inférieure à 200 mg/l) n'est pas considérée comme nocive, même si cela rend l'eau non bonne à boire et lui donne une couleur rougeâtre non plaisante.

 

Chlore (Cl)

Le chlore est un constituant important des liquides organiques et une consommation journalière de 7 à 15 g de NaCl est recommandée.

 

Manganèse (Mn)

La nourriture couvre généralement la consommation journalière recommandée de 2 à 3 mg. Une concentration excessive dans l'eau n'est pas nécessairement nocive, mais cause les mêmes problèmes que le fer (goût et couleur désagréables).

 

Sélénium (Se)

Même si le sélénium est considéré comme un élément toxique, pris à haute dose, c'est un important antioxydant. Le sélénium est utile pour attaquer les radicaux libres et ainsi empêcher le vieillissement. La consommation journalière recommandée par l'Union Européenne est 40 pico-grammes. Un manque en sélénium peut augmenter le risque de tumeur et de maladies cardiovasculaires.

 

Fluore (F)

D'une part, le fluore est utile pour la bonne santé des dents et des os. Parfois, même s'il est essentiel, il n'est pas nécessaire pour les adultes, surtout s'il est en addition.

Le fluore est un halogène et c'est le plus électronégatif de tous les éléments, ainsi il réagit facilement avec la plupart des éléments. En 1945, l'addition de fluore dans l'eau potable a commencé à être expérimenté dans l'état de New-York, suivi par l'Australie et dans certains secteurs au Royaume-Uni, dans le but déclaré d'empêcher les caries dentaires dans la population. La fluoration de l'eau est interdite en Belgique, au Danemark, aux Pays-Bas et en France; en Espagne et en Allemagne, les autorités locales contrôlent chaque décision. En Italie, il n'y a pas de loi spécifique en la matière.

Les valeurs utiles en fluore pour notre corps sont très proches de valeurs toxiques, ainsi une distribution non visée et personnalisée peut causer des risques élevés d'overdose et d'empoisonnement chronique, avec une déformation squelettique conséquente, des taches sur l'émail des dents, de l'ostéoscléroses, des désordres neurologiques, des dommages sur les thyroïdes et même des tumeurs. Selon certaines recherches, 10% du fluore ne se dépose pas sur les dents et les os mais dans l'organisme (par exemple dans les reins). Le fluore a un effet négatif sur le système nerveux central, déterminant des changements de comportements, et influençant le développement du fœtus même pour des concentrations non nocives pour la mère.

Le fluorure de calcium présent dans la nature est très différents du silicofluorure de sodium (Na2[SiF6]) ajouté à l'eau potable, un déchet industriel qui est toxique et difficile à digérer.

Les personnes contre la fluorisation de l'eau potable déclarent que c'est une erreur de ne pas prendre en compte la liberté de choix individuel, de ne pas mentionner la limite de tolérance individuelle.

 

Autres substances inorganiques toxiques

 

Beaucoup de minéraux toxiques sont contenus dans les approvisionnements en eau, généralement à des taux élevés. Les usines de traitement et de potabilisation travaillent pour réduire ces minéraux à des niveaux sûrs. Les minéraux peuvent infiltrer les eaux de surface ou les eaux souterraines par les source naturelles, les rejets industriels, les opérations de lavage des secteurs urbains ou agricoles, des murs de conduite d'eau ou même des sources domestiques.

La liste des substances organiques que vous pouvez trouver dans les applications industrielles est longue; un bref descriptif des plus communes est présenté ci-dessous :

 

Phosphates

Le phosphate dans l'eau provient des détergents et la fertilisation. Un niveau supérieur à 0.1 mg/l indique une pollution. La faune et la flore, très sensible à la présence de phosphate, sont les principales victimes.

Sulfates

Les sulfates sont des sels d'acides sulfuriques combinés avec des ions métalliques. L'eau peut naturellement contenir des quantités en sulfates mais, ils sont principalement transférés dans les plans d'eau par l'atmosphère et dans l'atmosphère pas la circulation des véhicules, les industries et la production d'énergie. Le sulfure oxydé dans l'air peut venir dans le sol par les pluies acides, entraînant des sérieux problèmes environnementaux.

 

Nitrates et nitrites

Les nitrates sont la principale source d'azote pour les plantes et sont un constituant essentiel pour les acides nucléiques et les acides aminés.

Une eau de teneur en nitrate d'environ 10 mg/l est considérée normale et naturelle. Différente concentration est due aux activités humaines (vieillissement, pollution de l'air). Les problèmes résultant d'une présence excessive en nitrate sont dus à la toxicité des nitrates pour le corps humain: les nitrates sont transformés en nitrites ou en nitrosamines cancérigènes.

Aluminium (Al)

L'aluminium est très abondant sur terre mais n'est pas important pour l'alimentation des hommes. L'aluminium peut avoir des effets toxiques même en petite quantité. Ces effets proviennent dans le système nerveux, mais les effets sur la santé provenant de la consommation d'aluminium sont encore en discussion.

La concentration en aluminium est généralement inférieure à 200 mg/l dans l'eau potable. Si vous buvez 1.5 litres d'eau par jour, vous consommerez quotidiennement, par l'eau, une quantité inférieure à 300 mg/jour. C'est une quantité négligeable comparée à la quantité prise par l'alimentation (10-20 mg/jour). Il n'est pas sûr que l'aluminium intégré par l'eau dans notre corps est plus soluble et ainsi plus facilement assimilable que l'aluminium contenu dans la nourriture. Au vue de ces incertitudes, actuellement, il n'y a pas de règles concernant sa concentration permise dans l'eau potable. L'OMS recommande une concentration inférieure à 20 mg/l.

 

Arsenic (As)

L'arsenic peut être toxique même à faibles quantités. Néanmoins, l'arsenic contenu dans la nourriture (quantité de 0.01 à 1.5 mg/kg de matière sèche) a une influence différente: il accomplie certaines fonctions métaboliques positives pour notre corps. Sa toxicité est fortement liée à la concentration.

 

Plomb (Pb)

Le plomb est un poison pour les microorganismes même à des faibles quantités, interférant avec la formation d'hémoglobine et avec le fonctionnement du système nerveux central. Le plomb est particulièrement nocif pour les enfants qui peuvent souffrir des désordres de comportements et neurologiques à long terme. Les principales sources de plomb sont la peinture, les émissions des véhicules, l'eau et la nourriture. Les Directives Européennes concernant l'eau potable pour la consommation des hommes 98/93/EC établit que la concentration maximale permise en plomb dans l'eau potable devrait diminuer de 50 mg/l (actuellement) à 10 mg/l pour le 25 Décembre 2013. Le problème en Italie est que de nombreuses tuyauteries contiennent du plomb et de l'eau acide, avec une faible teneur en phosphate. Si cette eau stagne durant une longue période dans les tuyaux, elle peut absorber du plomb. certaines précautions peuvent être prise pour diminuer la concentration en plomb dans l'eau potable:

 

    Faire couler l'eau avant de la boire, puisque la stagnation de l'eau dans les tuyaux tend à accumuler le plomb; pour éviter la dissipation de l'eau. Il est recommander de collecter l'eau chassée dans des bouteilles et des réservoirs pour une prochaine utilisation;

 

  • Ne pas utiliser des robinets d'eau chaude pour cuisiner, puisque l'eau chaude dissous plus facilement le plomb que l'eau froide;

 

  • Eliminer périodiquement les crasses et les dépôts présents dans les tuyaux;

 

  •   Utiliser un filtre d'eau domestique est certainement un bon moyen d'éliminer le plomb.

Cadmium (Cd)

Le cadmium est un métal hautement toxique, considéré comme cancérigène. Son action toxique est semblable à l'effet du plomb et peut être relâché dans l'eau potable par les tuyaux en fer zingué. Le zinc contient toujours une petite quantité de cadmium.

Mercure (Hg)

Le mercure peut ou non être toxique, en fonction de ses liaisons chimiques. L'OMS recommande une consommation quotidienne de 0.3 mg/jour pour une personne de 60 kg. Le mercure peut être relâché dans les eaux souterraines ou les eaux de surface par les rejets de déchets industriels dans les rivières et les estuaires, par nettoyage de décharges toxiques, par émissions de mercure par les volcans, les activités sismiques souterraines, l'incinération et la combustion de combustibles fossiles. Le mercure relâché dans l'atmosphère est très léger, ainsi il peut parcourir de longues distances et infiltrer les sols ou les plans d'eau par la pluie.

Cependant, le mercure n'est généralement pas trouvé en tant que polluant dans notre eau potable.

Amiante

L'amiante peut atteindre l'eau potable à travers les sources naturelles, les tuyaux construits en composants faits en béton et amiante, et depuis l'atmosphère. L'eau dure semble apporter moins de perte d'amiante que l'eau pauvre en sel qui est plus corrosive.

Chlore (Cl)

Actuellement, la chloration est le traitement le plus utilisé pour éliminer les bactéries de l'eau qui entraînent des problèmes de santé. La loi italienne permet 30 mg/l de chlore, tandis que la directive européenne indique 1 mg/l et spécifie que la concentration devrait être aussi faible que possible. Selon des recherches internationales, la consommation d'eau contenant des composants formés après la réaction entre le chlore et les microorganismes (trihalométanes) peut contribuer à augmenter les tumeurs urogénitales.

Si, en ouvrant le robinet, vous sentez une odeur de chlore typique des piscines, il est recommandé de vider l'eau dans un réservoir et de le laisser ouvert, ou à moitié ouvert, durant environ une demi-heure. Le chlore est en fait très volatile et tend à stagner à la surface de l'eau. Pour accélérer la dispersion du chlore, vous pouvez vider l'eau d'un réservoir à un autre, répétitivement, ou la mélanger vigoureusement.

Composés organiques chimiques

Les composés organiques chimiques proviennent directement de la matière organique de plantes et des animaux. Par exemple, les plastiques sont des composés organiques chimiques faits de pétrole, qui proviennent des plantes et des animaux.

De nos jours, il existe plus de 100.000 composés organiques chimiques, qui incluent les engrais synthétiques, les pesticides, les biocides, les herbicides, les peintures, les colorants, les parfums et les substances pharmaceutiques. La plupart de ces composants sont toxiques et, beaucoup ont été trouvés dans les réservoirs d'eau. Les VOC (Composés Organiques Volatiles) sont très dangereux, parce qu'ils sont adsorbés par la peau au contact de l'eau les transportant. Si le chlore utilisé pour la désinfection de l'eau est en contact avec ces composés organiques chimiques, des trihalométhanes cancérigènes peuvent être formés.

 

Produits phytosanitaires

Les produits phytosanitaires sont les substances les plus accusées d'être responsable de la pollution de l'eau souterraine. Même si la pollution de l'eau souterraine stoppait immédiatement, chose impossible, il prendrait une longue période au sol et à l'eau pour se rétablir. On ne connaît pas grand chose sur la composition des produits phytosanitaires, mais les métabolites peuvent être beaucoup plus toxiques que l'eau.

 

Tensioactifs

Les tensioactifs sont les substances utilisées dans les détergents pour abaisser la tension de surface de l'eau, lui permettant de mieux rincer les vêtements. Nous utilisons tous des substances contenant des tensioactifs, qui sont responsables de la pollution de l'eau que nous buvons. Ils sont aussi dans les cosmétiques, les produits antigels, les colles et les couleurs. Nous pouvons contribuer à la réduction de cette source de pollution, en utilisant la quantité minimale nécessaire ou en choisissant des tensioactifs biodégradables.

Pollution microbiologique

Les microorganismes incluent les bactéries, les virus et les parasites.

Les bactéries sont soigneusement contrôlées dans l’approvisionnement en eau publique, puisqu'elles sont responsables de maladies sérieuses telles que la typhoïde, le choléra, l'hépatite etc. et leur présence peut être facilement détectée. Les bactéries sont facilement tuées par addition de chlore.

Les virus sont aussi très abondants dans les eaux d'approvisionnement. Ils sont plus difficiles à tuer qu'à détecter. La plupart des virus sont tués par chloration, et la plupart des virus transportés par l'eau sont trop faibles pour être nocifs pour les hommes.

Le troisième groupe de microorganisme trouvé dans l'eau sont les parasite tels que la giardia et le cryptosporidium. Ils sont très résistants et peuvent être trouvés dans l'eau du robinet même si un système de traitement est présent.

Lorsque l'eau potable est transportée sur de longues distances, le problème d'une possible pollution survient. Cette pollution peut se produire par le contact de l'eau avec des surfaces poreuses ou des matériaux synthétiques qui sont des milieux idéals pour les microorganismes. Un type particulier d'infection qui peut être transmis par l'eau est la légionellose. Le risque survient particulièrement dans les douches et les Jacuzzis. L'environnement idéal pour les bactéries responsables de la légionellose est compris entre 37°C et 45°C.

 

 

Un texte ! Vous pouvez le remplir avec du contenu, le déplacer, le copier ou le supprimer.

Lorem ipsum dolor sit amet, consetetur sadipscing elitr, sed diam nonumy eirmod tempor invidunt ut labore et dolore magna aliquyam.

 

 

La période de pluie est souvent caractérisée par le stockage et l'utilisation de l'eau de pluie pour des besoins usuels. Cependant, l'eau de pluie est-elle potable?

Il est indéniable que l'eau de  Lire la suite..

CITERNES D'EAU ENTRE 3 & 1700m3

Préserver l'eau c'est préserver la vie

        ACTUALITE

        Téléchargez

Télécharge gratuitement le livre blanc du Traitement de l'eau
Comment construire un puits ou un forage Forages et Puits privés
Flag Counter